Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Marc Bergevin n’a pas l’intention de vider son équipe et c’est très bien ainsi !



Par Daniel Vanier

Marc Bergevin a donné une entrevue intéressante au journaliste du Journal de Montréal, Jean François Chaumont, hier.

Dans celle-ci, il a entre autres désamorcé certaines rumeurs en disant notamment qu’il n’avait pas l’intention de vider son équipe pour faire l’acquisition d’un joueur vedette. Cette déclaration a, de toute évidence, déçu plusieurs partisans du Tricolore. Cependant, lorsqu’on regarde le tout de plus près, cela ne devrait pas être le cas.

Le prix pour Patrik Laine est très élevé

Le directeur général a acquiescé lorsque le journaliste, Jean-François Chaumont, lui a fait remarquer que le prix demandé par les Jets pour leur as marqueur est très élevé :

«Pour aller chercher un joueur de cette trempe, tu dois vider ton équipe. On n’avancerait pas dans la bonne direction, on partirait de côté ou de reculons.»

Les rumeurs mentionnent effectivement que le DG de Winnipeg, Kevin Cheveldayoff, est très gourmand dans ses demandes pour son premier choix de 2016. Il semble qu’il désire obtenir un défenseur top 4, un attaquant top 6 et un choix de 2e ronde.

On peut donc dire que cela pourrait coûter aux Canadiens, Jeff Petry, et disons un attaquant entre Philip Danault,Max Domi,Jonathan Drouin ou Tomas Tatar ainsi qu’un choix de deuxième ronde dans le prometteur repêchage de 2020.
Si tel est le prix à payer, on peut comprendre Marc Bergevin de reculer. Laine est tout un buteur. Il a une saison de 44 buts et deux de plus de 30 en 4 saisons dans la LNH. Cependant, c’est aussi un joueur unidimensionnel qui n’est pas reconnu pour son esprit d’équipe. On aimerait bien le voir dans l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge tout de même, mais jamais à ce prix.

Une transaction demeure possible tout de même

Chaumont rapporte aussi dans sa chronique que plusieurs équipes pourront vouloir bouger d’ici la prochaine saison.Voici ce qu’il dit sur le sujet :
«Avec le gel du plafond à 81,5 millions $ et la perte de revenus en raison de la crise de la COVID-19, certaines équipes chercheront à libérer de gros salariés. Déjà des propriétaires imposeront des budgets à l’interne. Par exemple, certaines équipes ne voudront pas investir plus de 70 millions $. Bergevin est conscient de cette réalité, mais il sait aussi que la perle rare ne s’y trouvera probablement pas :
«Je dirais que même les équipes qui auront des budgets à l’interne, ils prioriseront leurs meilleurs joueurs et les plus jeunes. Ils s’organiseront pour les garder. Le propriétaire fera probablement des sacrifices pour protéger le bon jeune joueur. Et le DG regardera pour sortir un autre joueur.»

Il risque d’y avoir quand même quelques prises qui pourraient être intéressantes. Du côté du Wild, il y a des rumeurs mentionnant que l’attaquant de 6 pieds et 6 pouces et 225 livres, Jordan Greenway pourrait être disponible. Il ne remplit pas les buts avec un sommet de 12 buts, mais possède tout de même du talent et c’est pourquoi le Wild l’a repêché en 2e ronde (50e au total) en 2015:

Une autre option intéressante serait le jeune ailier droit Jake Virtanen des Canucks. Il fut un premier choix de Vancouver (6e au total) en 2014 et démontre une belle progression depuis son arrivée dans la LNH en 2015-16. Il a parfois tendance à manquer de discipline. Toutefois, le talent est là et c’est le type de joueur que Marc Bergevin aime bien acquérir comme le mentionne Marc-Olivier Beaudoin:

Marc Bergevin demeure patient et c’est tout en son honneur, car de nombreux directeurs généraux ont bougé dans le passé pour effectuer des transactions ayant pour but surtout de tenter de sauver leur boulot. Bergevin lui ne videra pas sa banque d’espoirs pour le faire. Il va bouger en ce sens s’il manque un joueur ou deux pour devenir de sérieux prétendants à la Coupe. Cependant, avant d’arriver là il faut que les jeunes joueurs de l’organisation se développent. C’est pourquoi il faut les conserver. Pour le moment, la patience est donc de mise et cette déclaration de Bergevin à Jean-François Chaumont peut sembler décevante à primes abords, mais lorsqu’on la regarde de plus près, elle devient pleine de sens. N’en déplaise à certains partisans du CH, non Marc Bergevin n’a pas l’intention de vider son équipe et c’est donc très bien ainsi !

Crédit photo:Canadiens de Montréal

À lire aussi sur le 7e match:

Mattias Norlinder est un défenseur très mobile qui a un potentiel offensif très élevé. Ce n’est pas pour rien qu’il fait écarquiller les yeux de plus en plus d’experts :

Mattias Norlinder: un défenseur anciennement méconnu, maintenant sur le point de briller

Le capitaine des Predators a eu de très bons mots sur celui des Canadiens :

Roman Josi chante les louanges de Shea Weber

Voici une analyse détaillée du cas de Max Domi qui démontre que se départir de l’attaquant n’est pas vraiment une bonne chose pour Marc Bergevin :

Voici pourquoi échanger Max Domi n’est pas une bonne idée pour le Canadien

Mots clés: , ,