Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Quels joueurs seront protégés par Marc Bergevin pour le repêchage d’expansion ?



Par Anne Ouellet

Après l’arrivée de Joel Edmundson avec le Canadien, certains journalistes se sont prêtés au jeu de “prédire” la liste de joueur qui seraient protégés par Marc Bergevin en vue du repêchage d’expansion de Seattle. Quelques semaines plus tard, il faut dire que le visage de l’équipe a complètement changé avec le venue de Anderson et Toffoli, ainsi que les départs de Domi, Weise et Hudon. Avec les dernières signatures, quels joueurs deviennent importants de protéger et lesquels peuvent être soumis à Seattle?

Les règles du repêchage d’expansion

Pour commencer, le Kraken de Seattle se doit de sélectionner 1 joueur par équipe (sauf Vegas) pour un total de 30 joueurs. De ces 30 joueurs, ils doivent choisir 14 attaquants, 9 défenseurs et 3 gardiens. Par ailleurs, Seattle devra choisir un minimum de 20 joueurs qui sont sous contrat pour la saison 2021-2022. De toutes ces sélections, le Kraken ne pourra racheter aucun contrat avant la fin de la première saison de l’organisation. Pour être en règle au moment du repêchage d’expansion, le Canadien doit soumettre une liste de joueurs qu’il désire protéger. Il y a 2 options qui s’offrent aux équipes, la première est de protéger 7 attaquants, 3 défenseurs et 1 gardien. L’autre option est de garder 8 joueurs (attaquants et défenseurs) et 1 gardien. Plusieurs formations préfèrent l’option 1, car il permet de protéger un plus grand nombre de joueurs. De plus, tous joueurs possédant une clause de non-mouvement complète sont automatiquement protégés par le repêchage. La différence entre la clause de non-mouvement (NMC) et la clause de non-échange (NTC), c’est dans le mouvement du joueur. Dans la clause de non-mouvement, le joueur ne peut pas être échangé à une autre équipe, mais également ne peut être soumis au ballotage ou être assigné dans les mineurs sans son consentement. Par contre, il n’est pas protégé par un rachat de contrat. Tandis que la clause de non-échange empêche seulement le directeur général d’échanger le joueur sans son consentement. Chez le Canadien de Montréal, les 3 seuls joueurs qui possèdent une clause de non-mouvement sont Jeff Petry, Brendan Gallagher et Carey Price. Donc, automatiquement, Petry, Price et Gallagher seront protégés du repêchage d’expansion. Dans le cas de Petry, il est le seul de l’équipe à posséder une clause de non-mouvement et une clause de non-échange dans son contrat. Par contre, un joueur peut accepter de lever sa clause, ce qui le rend disponible pour le repêchage.

Critères de sélection

Tous les joueurs qui ont pris part à 2 saisons professionnelles ou moins ou les espoirs non signés qui sont sur la liste de réserve à la fin de la saison 2020-2021 sont automatiquement exempter du repêchage. Ce qui veut dire que des joueurs comme Suzuki, Kotkaniemi et Romanov n’ont pas besoin d’être protégés par la liste. Par contre, Marc Bergevin est dans l’obligation de mettre 4 joueurs disponibles pour Seattle, soit 2 attaquants, 1 défenseur et 1 gardien. Pour que le joueur soit éligible, il doit être sous contrat pour la saison 2021-2021 et avoir disputé 40 matchs ou plus dans la NHL la saison dernière ou avoir joué plus de 70 matchs ou plus dans la NHL durant les 2 dernières saisons. Ce règlement s’applique pour les attaquants et défenseurs. Pour les gardiens, la variante est qu’il doit être sous contrat pour la saison 2021-2022 ou que son contrat vient à échéance et qu’il est joueur autonome avec compensation en 2020-2021. Également, tous joueurs qui subissent une blessure qui peut mettre potentiellement fin à leur carrière et qui ont raté les 60 derniers matchs, sont exclus du repêchage.

Dans la peau de Bergevin

Maintenant que tout le repêchage a été expliqué en détail, mettons-nous dans la peau de Marc Bergevin. Sachant qu’il faut choisir une des deux options pour le repêchage, je crois que le Canadien va protéger 7 attaquants, 3 défenseurs et 1 gardien. Commençons avec les attaquants. Les joueurs qui se retrouvent agents libres sans compensation à la fin de la saison sont Tomas Tatar, Philip Danault, Joël Armia et Jordan Weal. Honnêtement, j’ai pas grand espoir de tous les revoir. Pour Danault, cela va déprendre des sacrifices qu’il est prêt à faire pour l’équipe. Pour Tatar, son augmentation salariale risque de faire en sorte qu’il quitte l’équipe, s’il n’est pas échangé à la date limite des transactions. De plus, avec le non-respect de la masse salariale pour la prochaine saison, je m’attends à encore une transaction. Il est possible également qu’il envoie Jordan Weal dans les mineures pour respecter la masse salariale. Cependant, Bergevin a confirmé qu’il aimerait avoir une marge de manoeuvre de 1,5 à 2 millions.

Donc, voici les attaquants en date d’aujourd’hui:

1-Josh Anderson

2- Tyler Toffoli

3- Brendan Gallagher (clause de non-mouvement)

4- Jonathan Drouin

5- Philip Danault (si resigne à Mtl)

6- Paul Byron (si n’est pas échanger)/ Joël Armia

7- Artturi Lehkonen

Pour les défenseurs:

1- Jeff Petry (clause de non-mouvement)

2- Shea Weber

3- Ben Chariot / Joël Edmundson (dépend de la saison de chacun)

Et comme gardien:

1- Carey Price (clause de non -mouvement)

De cette façon, le Canadien soumet au Kraken le gardien Jake Allen et les défenseurs Brett Kulak, Victor Mete et Ben Chariot ou Joël Edmundson. En attaque cela devient un peu plus complexe, car il risque d’avoir encore des signatures à venir ou de prolongation de contrat. Pour la saison 2021-2022, le Canadien possède 16.3 millions de libres sur la masse salariale. Il est encore trop tôt pour débattre sur ce sujet.

Je crois que d’ici la fin de la saison, le choix des défenseurs restera le même. Du côté de l’attaque, les changements risquent de survenir au rang 5 à 7. Par contre, je souhaite que le Canadien garde les servies d’Artturi Lehkonen pour sa contribution en défensive. Il rate souvent ses chances de marquer, mais il est très utile en zone défensive et en désavantage numérique. Je me sens beaucoup plus à l’aise de laisser partir Byron que Lehkonen. Il ne faut pas oublier que Bergevin n’a peut être pas terminer d’effectuer des échanges ou des prolongations de contrat. C’est donc un dossier qui est à suivre !

Crédit photo : Lapresse.com

À lire aussi sur le 7e match:

L’avenir au poste de centre est prometteur chez le CH :

Le duo Suzuki-Kotkaniemi pourrait surprendre

Les partisans du CH peuvent cesser de s’inquiéter…«Gally» est à Montréal pour y rester : :

Brendan Gallagher signe une prolongation de contrat à long terme avec le Tricolore

Voici une analyse complète du défenseur des Capitals Bergevin :

John Carlson est un défenseur de système (et peut-être surestimé)

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,