Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Brendan Gallagher signe une prolongation de contrat à long terme avec le Tricolore



Par Gabriel Asselin

Maintenant que ses emplettes automnales sont terminées, le temps est venu pour Marc Bergevin de s’entendre avec les joueurs qui deviendront libres comme l’air l’été prochain. Après avoir réglé le cas de Jake Allen plus tôt aujourd’hui, le directeur général s’est entendu avec un autre joueur, celui là, nettement plus important à l’équipe.

En effet, Brendan Gallagher et la formation montréalaise se sont entendus sur les termes d’une prolongation de contrat de six saison qui lui rapportera la modique somme de 39 millions de dollars, soit une moyenne de 6,5 millions par campagne. Il est donc lié à l’équipe jusqu’au terme de la saison 2026-27, alors qu’il sera âgé de 35 ans.

En 59 rencontres au cours de la dernière campagne, Gallagher est tout de même parvenu à inscrire 22 buts et alimenter 21 coéquipiers pour une récolte de 43 points, dont seulement cinq lors de l’attaque massive. Il s’agissait ainsi de sa troisième saison consécutive, et quatrième en carrière, qu’il atteint le plateau des 20 buts. Lors des séries éliminatoires estivales, il n’avait récolté qu’une seule mention d’aide contre les Penguins, avant d’amasser un but et deux mentions d’aide en six matchs contre les Flyers, malgré les déboires offensifs des hommes de Claude Julien.

Choisi très tardivement, au 147e échelon, lors de l’encan amateur de 2010, le fougueux attaquant originaire d’Edmonton a rapidement été l’un des favoris des partisans dès ses premiers coups de patins dans le circuit Bettman. Fait plutôt étonnant, malgré qu’il n’a disputé que 44 matchs à sa saison recrue et subi des blessures sérieuses lors des saisons 2015-16 et 2016-17, il a été en mesure de franchir le plateau des 10 buts et des 25 points à chacune de ses campagnes dans la LNH. En 547 joutes en carrière, le numéro 11 a enregistré 173 buts et 161 mentions d’aide pour une récolte de 334 points.

Il s’agira d’une importante augmentation salariale, lui qui terminera, la saison prochaine, un pacte de six saisons lui rapportant 3,75 millions de dollars annuellement.

Il s’agit d’un rebondissement inattendu alors que les négociations semblaient au point mort moins de 36 heures auparavant.

Crédit photo: Sportsnet

À lire aussi sur le 7e match:

L’avenir au poste de centre est prometteur chez le CH :

Le duo Suzuki-Kotkaniemi pourrait surprendre

Cette transaction est un véritable vol de la part des Canucks :

Transaction : Les Golden Knights échangent Nate Schmidt aux Canucks

Voici une analyse du contrat de Josh Anderson qui aide à mieux comprendre les motivations de Marc Bergevin :

7 ans pour Josh Anderson à Montréal. Est-ce justifié?

Mots clés: ,