Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Jan Mysak: d’espoir de premier tour à choix de 2e tour pour des raisons abstraites



Par Guillaume Arcand

Il était classé dans le top 15 en début d’année. On le voyait être sélectionné dans le top 31 pendant la grande majorité de la saison régulière 2019-20. Voilà que le jour même du repêchage, Jan Mysak a été choisi aussi tard qu’au 48e échelon, et déjà, considérant sa sélection tardive par rapport à son rang prévu de sélection, on peut déjà voir quelques partisans du Canadien s’emballer, et ils ont bien raison de le faire.

Pourquoi a-t-il descendu autant?

N’allez pas croire que Mysak était encore disponible au milieu du 2e tour dû à un problème d’attitude ou tout autre problème hors glace qui le rendait moins alléchant aux yeux des recruteurs. Je dois avouer que je n’ai pas assez de contact pour savoir si le jeune Tchèque passe ses vendredis soir à fêter de manière très arrosée dans les bars ou à faire des problèmes d’algèbre.

Je n’ai pas vu aucun rapport d’aucun dépisteur de la LNH sur le jeune Mysak. Toutefois, il serait facile et probablement faux de dire qu’il y a anguille sous roche face à cette glissade.

Comme vous avez pu lire dans un texte publié récemment sur un choix des Devils en première ronde qui en a surpris plusieurs lors du dernier encan, pour des raisons ou pour d’autres, certaines équipes sélectionnent des joueurs projetés à être choisis plus tard. Ces raisons motivant ces sélections quelque peu controversées sont souvent très bonnes, et explique pourquoi ces équipês ont décidé de tourer le dos aux joueurs dits ”classés hauts”. Ces joueurs classés hauts glissent à cause de ce phénomène, et on se retrouve avec des ”rejets”de qualité encore disponibles malgré que dans la grande majorité des classements, on prévoyait voir une équipe leur offrir une casquette de la LNH à des moments bien plus hâtifs du repêchage.

C’est comme ça. Il faut savoir qu’un ”mock draft” dans le jargon et un classement d’espoirs, c’est deux choses différentes. Il ne faut pas non plus oublier, toujours dans le sujet des classements pré-repêchage, qu’il y a qu’un seul mock draft qui compte vraiment, et c’est le repêchage lui-même.

Car seulement, c’est difficile de mettre en lumière d’autres facteurs expliquant ce manque d’intérêt des recruteurs à l’endroit du jeune Tchèque. Il a connu une saison qui a très bien mis en évidence son potentiel et sa force de caractère exemplaire.

Une saison de fou, rien de moins

Le Tchèque de 6’0 a d’abord pris part à 29 matchs avec le HC Litvinov dans la ligue élite Tchèque lors de la plus récente campagne de hockey, avec qui il a inscrit un très respectable 9 points en 31 matchs. Ce total est très respectable quand on regarde que, chez les joueurs nés en 2002 ou après, le nouvel espoir du Canadien est le seul qui s’est inscrit sur la feuille de pointage à plus de 5 occasions au sien de la ligue élite Tchèque en 2019-20.

Sinon, on peut également faire mention de ses brillantes performances avec les Bulldogs de Hamilton dans la OHL, toujours en 2019-20. Quand l’attaquant natif de Litvinov en République tchèque a joint la formation de Vince Laise au mois de janvier, il n’avait pas expérimenté une patinoire nord-américaine plus de fois que j’aie de doigts sur la main.

Cette seule expérience de la part du joueur de centre qui peut également jouer sur les ailes, sur nos étroites glaces date du championnat mondial U17 2018. Malgré que lors du dernier hiver, le choix de 2e tour du Tricolore au plus récent repêchage se heurtait à un monde quelques nouveau pour lui, il a été rien de moins qu’étincelant, y allant d’une récolte de 25 points en 22 rencontres avec les Bulldogs.

Cette production très enviable est quelque chose d’assez impressionnant, car le Tchèque, maintenant âgé de 18 ans, se greffait à une équipe qui faisait face à certaines difficultés, en plus de faire face à des surfaces de jeu très différentes à ce qu’il a habituellement connu par le passé. Cette campagne de rêve ne s’arrête pas là.

Celui qui a porté les couleurs des Bulldogs de Hamilton et du HC Litvinov a aussi pris part au dernier Championnat Mondial Junior, étant un des 14 joueurs (sur les 230 au total) du tournoi junior à avoir moins de 17 ans au moment même du tournoi. Malgré son si jeune âge, il a quand même hérité de grosses responsabilités sur les unités spéciales , et a très bien fait honneur à ses missions.

Donc, pour résumer, la saison du numéro 19 des Bulldogs se résume à 3 équipes, 3 vestiaires, 3 entraîneurs et ce, sur deux différents continents. C’est le genre de saison-manège qui aurait pu affecter n’importe quel jeune hockeyeur, surtout dans une année aussi importante qu’une année de repêchage.

Dans le cas du Tchèque nouvellement repêché par la Sainte-Flanelle, c’est comme si sa situation avait été stable pour l’ensemble de la saison! Si on peut convenir sans l’ombre d’un doute que la campagne de Mysak est plus qu’extraordinaire, on peut également faire mention de sa force de résilience qui est hors du commun

Hyper versatile

Ce n’est pas pour rien que le nom de Jan Mysak figurait dans beaucoup de top 15 à l’aube de la saison 2019-20. Le Canadien a vraiment eu la main heureuse de pouvoir ajouter dans ses coffres à espoir un tel joueur en ne sacrifiant qu’un petit choix de 2e tour.

Il faut commencer par dire que, d’un point de vue, Mysak est versatile. Il peut marquer des buts à profusion.

Marquant régulièrement des buts à l’aide de son très bon coup de patin ou de son très bon contrôle de rondelle, son instinct de marqueur me rappelle un certain Maxime Comtois. Mysak, tout comme Comtois, aime couper, en possession de la rondelle, vers le filet en provenance du flanc droit, alors qu’il est gaucher.

Le jeune Tchèque ressemble à un marqueur, mais pourtant, on peut aussi parler de lui comme étant un attaquant très responsable qui peut se rendre très utile à son équipe autrement que pour marquer des buts.

Le 48e choix au total du dernier encan est un attaquant super intense et très bon dans sa zone. On n’hésite pas à l’employer en désavantage numérique, où il écoule les minutes avec brio. Il est aussi ultra dynamique et sait comment créer sa propre offensive.

Il arrive même qu’il crée des occasions de marquer en situation d’un homme en moins, mais il prend seulement le risque quand ce même risque n’est pas trop grand.

Comme on a pu le voir lors de la plus récente campagne de hockey, Mysak est d’une grande capacité d’adaptation, ce qui lui donne des allures de vétéran à l’âge de 18 ans seulement. On peut aussi remarquer cette allure de vétéran par sa capacité à ne jamais trop en faire et à ne jamais vraiment forcer de jeux, ce qu’on reproche souvent, et normalement, à des joueurs de son âge.

Que ce soit par un jeu qui ”flash” ou bien par des décisions intelligentes et des petits détails pris en compte par l’actuel porte-couleur du HC Litvinov, Mysak est un attaquant qui a le potentiel d’être ce fameux poison pour les équipes adverses au niveau de la LNH.

Pour des raisons ou pour d’autres, Jan Mysak n’a toujours pas été appelé dans les alentours de la moitié du 2e tour lors du dernier repêchage alors qu’il était vu comme un espoir top 15 au mois de septembre 2019. Peu importe les raisons de cette glissade, le Canadien de Montréal a ajouté un espoir qui risque de percer et qui va être fort bien apprécié autant qu’un autre Tchèque solide défensivement qui a passé la majeure partie de sa carrière à Montréal. si l’espoir Tchèque se développe bien, il pourrait effectivement devenir un second Tomas Plekanec . Jan Mysak représente une bonne sélection de la part du Bleu-Blanc-Rouge, et pas seulement à cause de son rang de sélection par rapport à son rang de classement.

Crédit photo: NBC Sports, Dobber Prospects, Last Word on Hockey

À lire aussi sur le 7e match:

Les attaquants adverses affronteront une brigade défensive beaucoup plus robustes lorsqu’ils se mesureront au CH :

La brigade défensive des Canadiens sera vraiment transformée

Voici la liste de protection probable du CH avec les dernières transactions et signatures :

Quels joueurs seront protégés par Marc Bergevin pour le repêchage d’expansion ?

Un beau moment pour Brendan Gallagher :

Si vous l’avez raté: Brendan Gallagher reçoit des félicitations très spéciales

Mots clés: , , , , ,