Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

5 Joueurs de la LNH qui connaîtront une hausse de statistiques en 2021



Par Daniel Vanier

Comme chacune des années, il y a beaucoup de joueurs qui changent d’uniforme au cours de la saison morte de la LNH. Ces changements font que certains joueurs vont connaître une hausse au niveau des statistiques en rejoignant une formation mieux nantie offensivement ou encore en obtenant plus de temps de glace. Il arrive même parfois que, dans certains cas, ces 2 critères se rejoignent.

Voici; 5 joueurs, 2 défenseurs et 3 attaquants, qui ont changé de formation et qui risquent fort de connaître une belle hausse au niveau de la production offensive en 2020-21.

Nate Schmidt

Avec la mise sous contrat d’Alex Pietrangelo, les Golden Knights de Vegas devaient trouver un moyen de libérer de l’argent pour respecter la limite de la masse salariale. Le DG des Golden Knights, Kelly McCrimmon, a donc décidé de se départir du défenseur Nate Schmidt en l’envoyant aux Canucks de Vancouver en retour d’un choix de troisième ronde en 2022.Cette transaction qui est déjà un bon coup des Canucks risque de devenir un véritable vol si Schmidt produit comme on s’y attend.

Schmidt va donc rejoindre une équipe qui possède beaucoup plus d’offensive que celle de Vegas avec les Elias Pettersson, JT Miller, Bo Horvat, Brock Boeser à l’attaque ainsi que les Quinn Hughes et Alexander Edler à la défensive.Le talentueux Hughes sera le défenseur utilisé sur la première vague de jeu de puissance et les Canucks utilisent 4 attaquants sur celle-ci. Schmidt devrait être sur la 2e vague de la formation de Vancouver en compagnie d’Alexander Edler. Toutefois, Schmidt semble destiné à être le partenaire de Quinn Hughes à forces égales.

Nate Schmidt a eu de bonnes productions offensives avec les Golden Knights. En 3 saisons avec la formation de Vegas, il n’a jamais obtenu moins de 30 points, avec un sommet de 36 lors de sa première année à la capitale du jeu. En 2019-20, le défenseur âgé de 29 ans à obtenu 31 points.On peut s’attendre maintenant à ce qu’il dépasse son sommet personnel de 36 points par une 15aine de points avec les Canucks en 2021.

Tyson Barrie

Le moins qu’on puisse dire est que cela n’a pas vraiment bien fonctionné pour Tyson Barrie avec les Maple Leafs de Toronto.Non seulement l’ancien choix de 3e ronde de l’Avalanche en 2009 (64e au total) en a terriblement arraché dans son territoire, mais il a aussi connu une baisse substantielle au niveau des statistiques.

Barrie a obtenu 5 buts et 34 passes pour 39 points en 70 parties. Ce n’est pas complètement mauvais, mais c’est 20 points de moins que sa dernière saison avec l’Avalanche. La saison précédente au Colorado il avait obtenu 57 points.

Tyson Barrie voudra prouver qu’il a encore sa place dans l’élite des défenseurs offensifs de la LNH. Il ne faut pas oublier qu’il y figurait avant son passage avec la formation torontoise. Barrie a signé un contrat d’une seule saison et à rabais avec les Oilers. Il va évoluer sur la première vague d’avantage numérique des Oilers en compagnie de Leon Draisaitl à la pointe, car Edmonton utilise 4 attaquants sur sa première vague.Les 3 autres sont Jame Neal, Ryan Nugent-Hopkins et un dénommé…Connor McDavid.
Attendez-vous non seulement à ce que Tyson Barrie atteignent à nouveau ses standards auxquels il nous avait habitué au Colorado, mais, s’il évite les blessures , qu’ils les dépassent et franchissent la barre des 60 points pour la première fois en carrière. Il sera bien entouré et voudra connaître une bonne saison pour renégocier son prochain contrat. Bien entouré et motivé, Barrie fera le plaisir des partisans des Oilers…et des poolers !

Victor Olofsson

L’ailier droit suédois fut une des plus grandes surprises de la LNH en 2020-21. Personne ne croyait que l’ancien choix de 7e ronde ses Sabres en 2014 (181e au total !) compte 20 buts et ajoute 22 passes pour 42 points en 54 parties à sa première saison complète dans la LNH. Olofsson avait donné un bel aperçu de ses possibilités avec 2 buts et 2 passes en seulement 6 matchs avec les Sabres en 2018-19. Il avait aussi très bien fait à ses premiers coups de patin sur les glaces nord-américaines avec 63 points en 66 matchs avec le club-école des Sabres dans la Ligue Américiane, les Americans de Rochester. Toutefois, rien ne certifiait qu’il pouvait produire de façon aussi régulière dans la LNH.

Olofsson joue avec Jack Eichel chez les Sabres. Cela aide c’est un fait, mais maintenant un nouvel élément vient de s’ajouter à ce très bon duo depuis que les Sabres ont remporté le derby Taylor Hall. Hall a signé un contrat d’une seule saison, il voudra connaître assurément une belle production offensive pour avoir un bon pouvoir de négociation. Ses compagnons de trios vont donc en bénéficier.
Certains avancent que les Sabres pourraient aussi jumeler Sam Reinhart à Hall et Eichel. Toutefois, la chimie est déjà bonne entre Eichel et Olofsson, alors il est plus logique de croire que l’entraîneur de la formation de Buffalo, Ralph Krueger, ne changera pas une recette gagnante.
Avec des compagnons de trio aussi talentueux et lui-même qui déborde de talent, Victor Olofsson va continuer sur sa lancée et risque fort d’atteindre les 70 points en 2020-21.

Josh Anderson

Bon. Il faut bien avouer que c’est un choix un peu facile. Après tout, Anderson n’a inscrit qu’un but et deux passes en 26 matchs lors de la saison 2019-20. Il est donc aisé de dire qu’il va connaître une hausse à sa première saison avec les Canadiens de Montréal. Cependant, Anderson est aussi très motivé par son arrivée avec le CH. Il se sent désiré et va avoir la chance d’évoluer sur un des deux premiers trios et aussi au moins sur la 2e vague d’avantage numérique montréalaise.
Sa meilleure production avec les Blue Jackets de Colombus fut de 27 buts et 20 passes pour 47 points en 82 parties lors de la saison 2018-19.

Maintenant qu’il est en santé et plus motivé que jamais, Anderson risque de connaître lui aussi la meilleure saison de sa carrièr. S’il évite les blessures, il ne sera pas du tout surprenant qu’il surpasse sa meilleure marque et franchissent du même coup la barre des 50 points pour la première fois de sa carrière, tout en apportant son habituelle présence très physique. Si c’est le cas, ce sera un autre excellent coup de Marc Bergevin.

Kasperi Kapanen

L’ailier droit finlandais fut un des joueurs sacrifiés par le directeur général des Maple Leafs de Toronto, Kyle Dubas, au cours de la saison morte dans le but de permettre aux Leafs de respecter la masse salariale.

Kapanen fut donc envoyé aux Penguins de Pittsburgh. Ce fut un retour aux sources pour lui puisqu’il avait été repêché par cette formation en première ronde (22e au total) lors du repêchage de 2014. Le rapide attaquant n’avait toutefois pas eu la chance de jouer un match dans la LNH avec les Penguins avant de passer aux Maple Leafs.

Cette fois-ci, les choses risquent d’être très différentes pour lui lors de son retour avec les Penguins.

En effet, Kapanen devait être très heureux lorsqu’il a pris connaissance de la déclaration de son entraîneur-chef, Mike Sullivan, disant qu’il allait joue sur le premier trio des Penguins en compagnie du capitaine Sidney Crosby et de Jake Guentzel lors de la prochaine saison. Voici les propos de Sullivan qu’il a tenus sur Kapanen lors du podcast The Scoop:

«Nous pensons qu’il apporte cette dimension de vitesse que je pense est complémentaire au jeu de Sid et Jake et il a démontré des habiletés de marqueur. Il a marqué 20 buts dans cette ligue (2018-2019). Il a une vitesse qui figure parmi l’élite, a un bon physique (6 pi 1 po, 194 lb) alors il apporte une dimension de grosseur à ce trio aussi. Alors, lorsque nous jouerons dans des parties plus robustes, je pense que Kapanen sera un joueur qui nous aidera. Nous pensons que ces habiletés pourraient être très complémentaires à celles de Sid et Jake.
«Nous pensons qu’il commencera avec Sid et Jake. Nous verrons comment ça ira et si nous avons besoin de faire des ajustements, nous les ferons.»
Voilà qui est donc très encourageant pour Kasperi Kapanen. Sa meilleure production a eu lieu en 2018-19 alors qu’il avait obtenu 20 buts et 20 passes pour 44 points en 78 parties avec Toronto. La saison dernière il en a obtenu 36 en 69 matchs. Kapanen n’évoluait pas sur les 2 premiers trios à Toronto. Il aura la chance de le faire à Pittsburgh et sa production va s’en ressentir de façon très positive. Une production de 60 points n’est pas du tout impossible dans son cas.
Voici donc 5 joueurs qui verront leur production offensive connâitre une belle hausse s’ils évitent les blessures en 2020-21.

Pour ce faire, il faudra par contre avant tout que les joueurs et les dirigeants s’entendent sur les termes de cette fameuse prochaine saison. Si cela devient enfin le cas, ces 5 joueurs seront définitivement à surveiller !

Crédit photo : NHL Trade Talks, Toronto Star, Jeffrey T. Barnes/AP Photo, Buffalo News et NHL.com (2x)

À lire aussi sur le 7e match:

Rarement un classemnt a provoqué autant de discussions.Nous avons souligné les points discutables et refait le top 5 :

Le classement des duos de gardiens de la LNH par NHL.com fait beaucoup jaser

Voici une analyse expliquant pourquoi Cole Caufield pourra évoluer dans la LNH malgré sa petite taille :

Cole Caufield : trop petit pour réussir dans la NHL ?

une des cartes recrues d’Alexis Lafrenière vaut de l’or :

Upper Deck série 1: La chasse à Lafrenière débute

Mots clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *