Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

L’entraîneur Bruce Boudreau est raciste envers les francophones



Par Daniel Vanier

L’ancien gardien de but, Mathieu Chouinard a livré une entrevue intéressante hier soir à l’émission Dave Morissette en direct sur le réseau TVA Sports.

Dans cette entrevue, il a beaucoup été question de la relation de l’ancien cerbère avec l’entraîneur Bruce Boudreau, qu’il a côtoyé dans la Ligue Américaine. Disons que Boudreau ne semble pas un entraîneur facile à fréquenter

Un entraîneur au caractère bouillant et raciste

Bruce Boudreau a connu une longue carrière comme entraîneur. Il a d’abord fait ses débuts avec les Komets de Fort Wayne dans L’IHF comme assistant-entraîneur en 1990-91.La saison suivante il a dirigé le Fury de Muskegon dans la CoHL avant de revenir avec les Komets, cette fois-ci comme entraîneur- chef durant 2 saisons. Après un passage avec les Spiders de San Francisco comme entraîneur adjoint, Boudreau s’est retrouvé dans la ECHL avec les  Sea Wolves de Mississippi durant 3 saisons. Ila continué de grimper les échelons et s’est retrouvé à la barre du club-école des Kings de Los Angeles dans la Liguie Américaine: Les Monarchs. C’est là qu’il a croisé la route du jeune Mathieu Chouinard qui faisait ses débuts dans la Ligue Américaine. Disons que la première rencontre fut assez frappante pour le natif de Boisbriand. Voici ce qu’il a confié à Dave Morissette sur le sujet :

«La première rencontre que j’ai eue avec lui, la première fois qu’on s’est parlés, il m’a crié après. J’étais en train de faire du bicycle et il s’est mis à me crier après, donc disons que ç’a mal débuté mon séjour dans la Ligue américaine. Puis par la suite, ça n’a jamais bien été de ce côté là. La confiance, surtout chez un gardien de but, c’est primordial.»

En plus de posséder un caractère exécrable, Boudreau, qui était un bon marqueur lors de sa carrière de joueur, mais qui n’a jamais percé dans la LNH, est aussi un homme raciste. Mathieu Chouinard a en effet été témoin à quelques reprises du racisme de Boudreau, principalement envers les joueurs francophones :

«Il a déjà traité un arbitre de “frog” devant moi. On était trois Québécois sur le banc et les deux autres m’ont regardé parce qu’ils savaient que j’allais au “bat” contre Bruce. Après le match, le directeur général est venu me voir et il s’est excusé à moi par rapport à ce que Bruce avait dit.»

C’est bien de la part du directeur général des Monarch d’avoir offert ses excuses, mais il nous semble plutôt que ces excuses auraient dû provenir de la bouche de l’entraîneur. Boudreau n’a jamais pris la peine de le faire.

L’homme maintenant âgé de 65 ans a continué sa carrière d’entraîneur et il s’est vu offert une première chance dans la LNH avec les Capitals de Washington en 2007-08. Il a dirigé cette équipe durant 5 saisons. En 2008, il remporte le trophée Jack Adams trophée remis au meilleur entraineur-chef de la LNH, après avoir amené les Caps en séries éliminatoires pour une première fois en 4 ans. Il démissionne de son poste le 28 novembre 2011 après 22 matchs de joué dans la saison 2011-12. Il ne demeurera pas longtemps sans emploi puisqu’il va être engagé par les Ducks d’Anaheim avec qui il compètera la saison 2011-2012. Il va demeurer en poste avec les Ducks jusqu’a la saison 2015-16. Puis, en 2016-17, il se retrouvera avec le Wild du Miessota. Il sera finalement congédié par cette formation le 14 février 2020. Il demeure sans emploi depuis.

Une altercation avec Patrick Roy

L’ancien entraîneur de l’Avalanche, Patrick Roy s’était emporté contre Boudreau lors d’un match contre les Ducks. Alors que le match se terminait, une mêlée éclate sur la glace et Roy, qui était outré des tactiques de l’entraîneur des Ducks ne s’était pas gêné pour dire ce qu’il pensait à Boudreau. On peut revoir la scène dans la vidéo qui suit :

Une belle carrière junior pour Chouinard avec les Cataractes

Chouinard avait connu une belle carrière junior avec les Cataractes de Shawinigan Il a évolué avec cette formation durant 4 saisons de  1996-97 à 1999-00.Il avait même inscrit un record en blanchissant ses adversaires pendant 207 minutes et 4 secondes consécutives :

Un seul match dans la LNH

Le gardien de but québécois n’a pas connu une grande des carrières dans la Ligue nationale de hockey, toutefois, le seul match qu’il a disputé restera à jamais gravé dans sa mémoire.

Chouinard a été repêché deux fois par les Sénateurs d’Ottawa. Tout d’abord en 1998, Les Sénateurs le repêchent en première ronde avec le 15e choix au total. Il n’est pas parvenu à s’entendre avec eux alors il devient admissible à nouveau au repêchage. Les Sénateurs vont donc le choisir pour une 2e fois en 2000 avec un choix de 2e ronde( 45e au total). Cependant, il n’aura jamais la chance de jouer dans la LNH avec la formation d’Ottawa. Il lui faudra attendre à la saison 2003-2004, alors qu’il faisait maintenant partie de l’organisation des Kings pour qu’il puisse le faire. Voici ce que raconte le gardien québécois sur son seul match en carrière :
«À Anaheim (NDLR : lors d’un week-end de deux parties contre les Mighty Ducks), c’était Cristobal Huet qui était avec moi. On avait un mauvais match. C’était 6-3, il restait environ 9 min 50 sec et Andy Murray, l’entraîneur, m’a fait le signe. Je suis embarqué et il ne pouvait pas y avoir quelqu’un de plus stressé que moi. Je cherchais dans les estrades, je “shakais”. J’ai reçu deux lancers et je les ai arrêtés les deux.«Ce qui est arrivé, c’est que l’autre équipe a eu beaucoup de punitions. J’ai joué 2 min 43 sec, mais je suis embarqué à 9 min 50 sec. Depuis ce temps-là, je me demande s’il (Andy Murray) voulait vraiment que j’aille devant le filet ou il se disait “il est vraiment rapide pour pouvoir revenir au banc. Donc ce fut mon 2 min 43 sec de gloire.»

Pendant ce court laps de temps, Chouinard a toutefois bien paru avec ses 2 arrêts. L’ancien des Cataractes se souvient parfaitement de l’identité des 2 tireurs :

«Sergei Federov a pris le deuxième lancer sur un retour de Martin Skoula de la pointe, a dit Chouinard, avec assurance. Après ça, je ne peux plus en parler.»

Mathieu Chouinard s’ajoute donc à la liste des nombreux joueurs qui ne sont pas parvenus à s’établir dans la LNH après avoir connu du succès dans la Junior. Est-ce que l’histoire aurait pu être différente s’il avait connu un autre entraîneur que Bruce Boudreau lors de ses premiers pas dans la Ligue Américaine? Nous ne le saurons jamais. Chose certaine, un tel entraîneur n’aide pas un jeune joueur à prendre confiance en lui.
Chouinard est devenu assistant- entraîneur en 2015-15 avec les Saguenéens de Chicoutimi.ce fut éphémère puisque l’expérience n’a duré qu’une seule saison. Toutefois, parions qu’il ne s’est sûrement pas inspiré du style de Bruce Boudreau !

Crédit photo : Sympatico, L.A. Kings.com et Los Angeles Times

Source TVA Sports

À lire aussi sur le 7e match:

Voici une analyse complète de l’attaquant natif de République tchèque qui explique mieux pourquoi cette sélection du Tricolore est qualifié de vol au repêchage par plusieurs observateurs :

Jan Mysak: d’espoir de premier tour à choix de 2e tour pour des raisons abstraites


Les attaquants adverses affronteront une brigade défensive beaucoup plus robustes lorsqu’ils se mesureront au CH :

La brigade défensive des Canadiens sera vraiment transformée

Voici la liste de protection probable du CH avec les dernières transactions et signatures :

Quels joueurs seront protégés par Marc Bergevin pour le repêchage d’expansion ?

Mots clés: , , , ,