Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Un message très fort de la part des Coyotes de l’Arizona



Par Daniel Vanier

Les Coyotes de l’Arizona ont fait beaucoup parler d’eux sur les réseaux sociaux au courant de la journée d’hier.

La formation de l’Arizona a pris la décision de renoncer à leurs droits sur le jeune hockeyeur Mitchell Miller. Le jeune défenseur a fait les manchettes plus tôt cette semaine, alors qu’un comportement très inadéquat, qu’il a commis dans son passé, est venu le rattraper.

L’arrière qui fut un choix de quatrième ronde (111e au total) des Coyotes lors du dernier repêchage de la LNH a été reconnu coupable d’agression contre un Afro-Américain souffrant de troubles de développement. Il avait intimidé le pauvre jeune adolescent du nom d’Isaiah Meyer-Crothers en l’appelant «N…er» et en lui faisant lécher un suçon qu’il avait préalablement trempé dans de l’urine. Il l’avait aussi frappé. Mitchell Miller était alors âgé de seulement 14 ans.

Il écope de travaux communautaires

Les Coyotes étaient au courant que Miller avait eu des antécédents d’intimidation. Il semble toutefois qu’ils n’étaient pas au courant de toute l’histoire, car ils avaient décidé de le sélectionner quand même, soulevant ainsi un tollé de protestation, principalement auprès des communautés noires.

Mitchel Miüller, qui est maintenant âgé de 18 ans, a disputé la dernière saison avec le Storm de Tri-City dans la USHL. Le tribunal vient maintenant de lui décerner une peine de 25 heures de travaux communautaires pour sa faute.

Un comportement intolérable pour les Coyotes

Le président et chef de la direction des Coyotes, Xavier Gutierrez, a expliqué la décision de son organisation par voie de communiqué :

«Nous avons décidé de renoncer aux droits de Mitchell Miller et cette décision entre en vigueur immédiatement. Avant de sélectionner Mitchell au repêchage, nous étions au courant qu’un incident d’intimidation avait eu lieu en 2016. Nous ne tolérons pas ce type de comportement, mais nous avions prévu, à ce moment, de travailler avec Mitchell pour le rendre responsable de ses actes et lui donner l’occasion d’être un leader sur les efforts de lutte contre l’intimidation et la lutte contre le racisme. Nous en avons appris davantage sur toute cette affaire et, plus important encore, sur l’impact qu’elle a eu sur Isaiha et la famille Meyer-Crothers. Ce que nous avons appris ne correspond pas aux valeurs fondamentales et à la vision de notre organisation, et nous mène à la décision de renoncer à ses droits.»
Gutierrez a aussi émis des excuses à la famille de la part de son organisation :
«De la part de la direction des Coyotes de l’Arizona et de notre organisation entière, j’aimerai m’excuser à Isaiah et à la famille Meyer-Crothers. Nous construisons un modèle de franchise sur et à l’extérieur de la glace et nous croyons que nous effectuons aujourd’hui la bonne chose à faire pour Isaiah et la famille Meyer-Crothers.»

Un défenseur talentueux

Les coyotes se privent ainsi d’un défenseur tout de même prometteur.L’arrière de 5 pieds et 10 pouces et 181 livres avait obtenu 8 buts et 25 passes pour un total de 33 points et un différentiel de +7 en 45 parties la saison dernière. C’est une belle progression au niveau des statistiques, car la saison précédente, cette fois avec les Rough Riders de Cedar Rapids, il avait inscrit 4 buts et 8 passes pour 12 points en 48 parties accompagnés d’un différentiel de +3.
Selon les recruteurs, Miller est reconnu d’abord et avant tout comme un défenseur offensif. Lorsqu’il a la rondelle sur la lame de son bâton, il est apte à prendre de bonnes décisions sous la pression et d’effectuer une bonne première passe. Il adore suivre le jeu sur la glace, mais il s’assure de pouvoir toujours effectuer un repli défensif.

Il se débrouille aussi très bien dans son territoire. Il ne craint pas le jeu physique lorsque le besoin s’en fait sentir. Ce n’est toutefois pas le genre à chercher la bagarre pour rien. Il est toutefois capable de se défendre à ce niveau et défendre aussi ses coéquipiers. Il n’hésite pas à aller dans les coins et s’assure que les attaquants adverses paient le prix s’ils tentent de s’installer devant son filet.

Un message encore plus percutant

Bien que le message soit déjà fort, il devient encore plus percutant lorsqu’on sait la position des Coyotes. Cette formation avait déjà été punie au dernier repêchage pour avoir invité des espoirs à des tests d’évaluation physique avant les dates permises.

La Ligue nationale de hockey a retiré deux choix de repêchage aux Coyotes de l’Arizona pour avoir enfreint les règles liées à la conduite des tests d’évaluation physique.

En effet, après une enquête, la LNH a conclu que les Coyotes ont fait faire des tests physiques à des joueurs admissibles au repêchage de 2020 en dehors des séances officielles organisées par la ligue.

Le commissaire Gary Bettman avait donc annoncé le 26 aout dernier que l’équipe allait être privée de sa deuxième sélection en 2020 et de son tout premier choix en 2021.

Certains intervenants disaient donc que le geste des Coyotes de se priver de Miller, alors qu’ils avaient déjà perdu 2 choix n’était pas très fort de la part des Coyotes, car ils endommageaient ainsi encore plus leur avenir.

De mon côté, je trouve plutôt que cela est justement très fort de la part des Coyotes. En effectuant un tel geste malgré leur situation précaire, cela prouve que, peu importe la situation, le racisme ne sera jamais toléré dans cette organisation.

Une 2e chance pour lui ailleurs ?

D’autres intervenants font observer que le jeune avait quand même seulement 14 ans lorsque l’ignoble incident s’est produit. Cela ne pardonne pas le geste en tant que tel, mais il est vrai que plusieurs d’entre nous avons déjà commis des fautes dans notre jeunesse. Certains souhaitent donc que Mitchell Miller puisse lui-aussi obtenir une 2e chance.

Nous sommes d’accord pour dire qu’effectivement, 14 ans c’est bien jeune. Espérons pour lui qu’il va beaucoup apprendre de cela et qu’il finira par bénéficier d’une autre chance s’il démontre des remords et une volonté de changer.

Miller s’est excusé

Le jeune homme a déjà démontré des efforts en ce sens. C’est ce qu’avait déclaré le directeur général des Coyotes, Bill Armstrong il y a environ 1 semaine :

«Mitchell a envoyé une lettre à chaque équipe de la LNH reconnaissant ce qui s’est passé et s’excusant pour son comportement. Mitchell a commis une énorme erreur, mais nous lui offrons une seconde chance de faire ses preuves.»
Cependant, les Coyotes ont maintenant changé d’avis et préfèrent se séparer de Miller. Armstrong comprend et soutient la décision de son organisation.

Xavier Gutierz s’est montré parfaitement clair.Si Mitchell Miller évolue un jour dans le circuit Bettman, ce sera avec une autre équipe que les Coyotes:

«M. Miller est maintenant joueur autonome et peut poursuivre son rêve de devenir un joueur de la LNH ailleurs.»

Espérons pour Mitchell Miller que le message portera. Nous devons lever notre chapeau aux Coyotes de l’Arizona de s’être montré très ferme dans ce dossier. La lutte contre le racisme est importante et ils viennent de démontrer qu’ils sont vraiment engagés dans celle-ci.
Crédit photo :TMZ.com

À lire aussi sur le 7e match:

Les Golden Knights ont rapidement tourné la page avec le vétéran gardien :

Marc-André Fleury déjà oublié par les Golden Knights

Le capitaine du CH se rapproche même du top 10 de tous les temps :

Shea Weber domine tous les défenseurs actifs pour une statistique importante

Kovalchuk ne serait plus aussi utile avec les nouveaux Canadiens :

Aucun besoin d’Ilya Kovalchuk à Montréal

Mots clés: , , , ,