Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Décès de Derek Aucoin


Par Daniel Vanier

C’est un jour triste dans le monde du baseball aujourd’hui.

Derek Aucoin, qui est l’un des rares Québécois qui a réussi à évoluer avec les Expos de Montréal, a perdu sa bagarre contre le cancer..
Âgé de seulement 50 ans, Aucoin est décédé d’un cancer appelé glioblastome multiforme. Il nous avait appris en août 2019 être aux prises avec cette terrible maladie. Il s’agit du même cancer qui a emporté l’ancienne grande vedette des Expos Gary Carter en 2012.

Suivant sa carrière au baseball majeur, Aucoin est ensuite devenu analyste à TVA Sports, Aucoin a aussi animé des tribunes téléphoniques
pour la station de radio 98,5.

Son collègue, Jeremy Filosa a déclaré que la perte de Aucoin est une énorme perte pour le baseball au Québec :

Derek Aucoin laisse dans le deuil son épouse Isabelle Rochefort, ainsi que leur fils Dawson. Isabelle Rochefort a exprimé sa tristesse par voie de communiqué :

«Il y a très peu de mots pour exprimer la douleur profonde et le chagrin qui nous habite alors que notre beau Derek nous a quittés paisiblement entouré d’amour hier en début de soirée. Depuis 18 mois, il livrait avec résilience un dur combat contre un glioblastome multiforme. Malgré ce cancer sans pitié, il vivait dans la gratitude du moment présent comme seul lui pouvait le faire»

Une courte carrière au baseball majeur, mais un ambassadeur pour ce sport

Derek Aucoin n’aura peut-être pas évolué longuement dans les ligues majeures au baseball, mais il aura tout de même fait beaucoup pour ce sport. C’est en 1996 qu’il a disputé les deux rencontres de sa carrière dans l’uniforme montréalais, le seul qu’il a enfilé au sein du baseball majeur.

Le lanceur droitier qui portait le numéro 66, avait ainsi grimpé sur le monticule du Candlestick Park de San Francisco le 21 mai de cette année-là. Quatre jours plus tard, il avait lancé deux manches sans accorder de point aux Dodgers de Los Angeles devant plus de 27 000 spectateurs au Stade olympique. Il aura terminé sa carrière avec une moyenne de points mérités de 3.38.

Derek Aucoin a aussi évolué pour le réseau de filiales des Mets de New York. Par la suite, il a oeuvré comme conférencier et a organisé des camps sportifs au Québec et aux États-Unis. En sol américain, il a eu les Yankees de New York et l’Association des anciens joueurs du baseball majeur comme clients.

C’est pourquoi il est considéré comme un grand ambassadeur du baseball au Québec. Malgré le cancer qui le frappait, l’ancien artilleur de 6 pi et 8 demeurait un exemple de détermination dans l’adversité. Le journaliste Benoît Rioux a écrit un livre sur Aucoin intitulé «Derek Aucoin, la tête haute» qui a été publié le 25 mars dernier et qui raconte son parcours qui l’a fait passer par les circuits mineurs, le monde des communications et celui des affaires.

Le 7e Match offre ses condoléances à sa famille et tous ses amis.

Crédit photo : La Presse

Source : TVA Sports

À lire aussi sur le 7e match:

Le DG des Sénateurs continue d’être très actif

TRANSACTION : les Sénateurs obtiennent Derek Stepan

Les Blackhawks obtiennent du renfort pour combler un peu la perte de Kirby Dach :

Les Blackhawks ajoutent de la profondeur à leur attaque


Voilà un autre espoir prometteur du CH :

Jack Gorniak: l’espoir du Canadien qu’on a découvert en observant Cole Caufield

Mots clés: ,