Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Des petites lacunes qui ont coûté le match!


Par Anne Ouellet

De nombreux amateurs de hockey étaient heureux de retrouver le Tricolore hier soir après une absence de plusieurs mois. En entrée de jeu, le Canadien affrontait les Maple Leafs de Toronto et on peut affirmer qu’on a eu le droit à tout un duel entre les deux équipes. Malheureusement, la sainte-flanelle n’a pas été en mesure de maintenir une avance de 2 buts et ont finalement échappé le match en prolongation au compte de 5 à 4. Malgré la défaite, j’ai bien apprécié l’attaque qui est plus solide que la saison passée et la chimie du premier trio. Par contre, j’ai observé pendant la rencontre plusieurs petites erreurs couteuses qui au final, nous ont privés de 2 points au classement. Voici mon analyse sur les erreurs de la partie d’ hier soir contre Toronto.

L’erreur de Drouin sur le but de Jimmy Vesey

Pour commencer, nombreux furent ceux qui ont affirmé que le but de Vesey était de la faute à l’arbitre en chef derrière le but. Toutefois, après avoir visionné la reprise vidéo de l’incident, on se doit de dire que la faute revient plutôt à Jonathan Drouin:

Lorsque Drouin se dirige vers le fond de sa zone, on voit l’arbitre s’avancer pour libérer la bande pour aider Drouin a dégager par celle-ci… Et c’est ce qu’il doit faire! Un défenseur va toujours dégager en utilisant la bande plutôt que de lancer en “l’air” comme celui-ci a fait. En se servant de la bande, la rondelle va être plus difficile à bloquer par un joueur adverse, mais va également voyager plus rapidement. En ressentant la pression des joueurs de Toronto, Drouin a fait un simple lobe en plein milieu pour dégager, ce qui a surpris l’arbitre.Ce fut donc une mauvaise décision de la part de Drouin sur ce jeu

Mauvaise couverture en 2 contre 1

Sur le but de Morgan Rielly, on retrouve deux grosses erreurs qui vont survenir pratiquement au même moment. Tout d’abord, voici la reprise:

La première erreur revient à Paul Byron. Après le revirement en zone offensive, il a procédé à un changement alors que les Maple Leafs étaient en pleine contre-attaque, n’assurant pas un repli défensif, ce qui a causé un 2 contre 1 assez franc. La deuxième erreur revient à Ben Chiarot. Lors d’un descente à 2 joueurs, il est important que le défenseur bloque le joueur non porteur de la rondelle pour ainsi couper l’axe de la passe. On vient alors fermer tranquillement la possibilité d’une passe transversale qui est énormément difficile à arrêter. On laisse l’option de tir au porteur du disque, ce qui facilite le travail au gardien de but. Dans la reprise vidéo, on voit clairement le défenseur du Canadien jouer la rondelle plutôt que son joueur, ce qui a augmenté l’espace entre les deux attaquants de Toronto. Plus l’espace entre les deux est créé, plus la passe risque d’être parfaite et le déplacement du gardien ne pourra pas être assez rapide pour venir effectuer l’arrêt. De plus, Chiarot ne se couche pas complètement au sol, ce qui ne coupe d’abord en rien la passe, mais il risque en plus également de rentrer en contact avec Price et nuire à son travail.

Soirée de travail difficile pour Chiarot

Si l’entrée en scène de Josh Anderson et Jonathan Drouin a été réussie, celle de Chiarot a été pitoyable. Il a terminé avec un différentiel de -2. Ce n’est certainement pas la soirée de travail souhaitée par celui-ci. Je l’ai trouvé en retard sur certains jeux et même un peu trop concentré sur la rondelle plutôt que de surveiller les joueurs en mouvement autour de lui. Sur le 3e but de Toronto, il ne coupe pas bien l’angle de tir et est mou sur le jeu. En plus d’avoir mal évalué son jeu sur le but en prolongation.

Des pénalités couteuses

Prendre une pénalité n’est jamais une bonne idée, encore moins contre Toronto. Encore une fois, l’indiscipline coûte cher au Tricolore. En plus de donner le momentum à l’adversaire, tu augmentes le temps de possession de la rondelle et ainsi le risque de te faire marquer. Il n’a fallu que 3 punitions en l’espace de même pas 2 min 30 pour que Toronto revienne dans le match, et ainsi bousiller une avance de 2 buts.

Malgré les erreurs commises, il ne faut pas oublier que c’est le premier match de la saison et que de nombreux joueurs sont encore “rouillés”. Cependant, dans un calendrier condensé, chaque point sera important pour atteindre les séries. Malgré mes points négatifs, je vois une nette amélioration comparativement en août dernier en série. Le Canadien est plus gros et plus fort ( 32 mises en échec par Mtl vs 14 pour Toronto), est meilleur offensivement et à enfin trouver un bon premier trio avec Anderson, Drouin et Suzuki. Également, on retrouve une nette amélioration au niveau des ailiers droits et gauches, ce qui vient aider la ligne de centre très jeune. Pour aider à soutenir l’attaque, il faudra que Kotkaniemi et Evans se pratiquent au cercle des mises en jeu, eux qui ont connu une soirée difficile avec un pourcentage d’efficacité de 11% et 14%. Toutefois, je ne vois aucune amélioration significative à la défensive. Elle est vieillissante, mise à part Romanov. Je crois même que Romanov va déloger rapidement Edmunson de la 2e paire de défenseurs. Lui et Chariot ont été en retard sur plusieurs jeux, en plus d’exposer leur manque de rapidité. Le Canadien peut encore corriger le tir pour le prochain match contre Edmonton. En suivant le plan de match et en évitant les pénalités inutiles, il sera plus facile pour eux de remporter les deux points au classement général.

Crédit photo: abcnews.go.com

À lire aussi sur le 7e match:

Le premier choix lors du dernier encan amateur de la Ligue nationale vivra son baptême de feu dans quelques heures:

Lafrenière fera enfin ses débuts ce soir

Voici quelques questions pour ceux qui croient que le hockey canadien dépérit :

Voici quelques questions pour les sceptiques du programme canadien de hockey (partie 1)

Voici maintenant la 2e partie des questions à ceux qui croient que le hockey dépérit au Canada, dans le but de faire un débat sain et mature! :

Voici quelques questions pour les sceptiques du programme canadien de hockey (partie 2)

Mots clés: