Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH-Match Canadiens vs Sharks


Par Gabriel Asselin

Le Canadien a connu un match en dents de scie contre les Kings de Los Angeles, l’emportant 3 à 1. Le Tricolore poursuivra son voyage de trois matchs en Californie ce soir en rendant visite aux Sharks de San Jose, où il n’a pas savouré la victoire depuis le 23 novembre 1999.

L’alignement partant

À l’attaque !

En attaque, aucun changement ne sera apporté. Jesperi Kotkaniemi, Charles Hudon, Nicolas Deslauriers et Matthew Peca seront laissés de côté.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Mike Reilly sera, à nouveau, laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Antti Niemi sera le gardien partant, tandis que Carey Price obtiendra une soirée de congé.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Brent Burns !

Le vétéran défenseur, maintenant âgé de 33 ans, ne semble pas en voie de ralentir sa production infernale des dernières saison. En effet, Brent Burns totalise 13 buts et 59 mentions d’aide pour 72 points en 66 matchs depuis le début de la campagne. Le meilleur pointeur parmi les défenseurs du circuit Bettman n’est qu’à quatre points de son sommet personnel établi lors de l’avant-dernière saison. Burns est également le meilleur pointeur de son équipe, loin devant Joe Pavelski qui a inscrit 61 points, dont 36 buts. Le Canadien devra avoir à l’œil le prolifique défenseur ce soir.

2- Éviter le banc des pénalités !

Lors de la rencontre contre les Maple Leafs de Toronto le 23 février dernier, au cours de laquelle le Tricolore menait 3 à 0 avant de s’écrouler, les mauvaises pénalités écopées en deuxième période ont permis à la puissante attaque torontoise de revenir dans le match. Ce soir, les hommes de Claude Julien affronteront une formation tout aussi dangereuse. En plus de Brent Burns et Joe Pavelski, mentionnés dans la première clé, les Sharks peuvent également compter sur les services de Logan Couture, Tomas Hertl, Joe Thornton, Kevin Labanc, Erik Karlsson et Evander Kane. Cependant, Karlsson et Kane rateront le match de ce soir. Chacun de ces huit joueurs a enregistré au moins dix points sur le jeu de puissance depuis le début de la saison. L’attaque massive des Sharks vient au sixième échelon du circuit Bettman avec un rendement de 25,13%. Le Canadien devra à tout prix éviter l’indiscipline ce soir.

3- Limiter les tirs au but des Sharks !

Claude Julien enverra Antti Niemi dans la mêlée ce soir, lui qui a été chancelant lors de ses derniers départs. Rien pour aider, les Sharks sont maîtres dans l’art de mettre à l’épreuve les gardiens adverses. Les hommes de Peter DeBoer viennent au troisième échelon, juste devant le Canadien au quatrième échelon, pour les tirs au but par match avec 33,77 lancers. Dans le domaine des statistiques avancées, les Sharks occupent la première position de la LNH, à égalité avec les Hurricanes de la Caroline, en ce qui a trait au pourcentage des tirs au but tentés, soit le ratio entre les tirs tentés et ceux tentés par l’adversaire. Les Sharks ont un pourcentage de 54,87%, tandis que le Canadien vient au quatrième échelon avec 53,98%. Les défenseurs se devront d’être hermétiques et surtout d’éviter les revirements, comme ce fut souvent le cas contre les Kings.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait mettre un terme à sa disette de 20 ans à San Jose !

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et USA Today

À lire aussi sur le 7e Match

Carey Price n’a pas toujours été reconnu à sa juste valeur :

Opinion : Carey Price reçoit des fleurs et c’est amplement mérité !

Un beau fait d’armes pour Brendan Gallagher :

Brendan Gallagher rejoint un groupe sélect chez le CH !

Le gardien des Capitals se classe parmi les meilleurs portiers de l’histoire :

Braden Holtby dépasse Jacques Plante

Mots clés: , ,